Le fabuleux destin du « petit Lalique »

Le fabuleux destin du « petit Lalique »

lalique1-480x480-1396088402
Bouchon de radiateur

René Lalique bouchon de radiateur « Vitesse »
verre blanc moulé-pressé patiné opalescent

Au moment d’un déménagement, il  n’est pas toujours facile de faire le tri entre les objets à vendre, ceux qu’on souhaite garder, et ceux qu’on aimerait éventuellement donner. Il est préférable, dans ces circonstances, de prendre rendez-vous pour faire estimer ses biens mobiliers ; l’inventaire réalisé peut s’avérer déterminant, car l’expert, en plus de ses compétences pour authentifier et estimer,  possède une réelle connaissance du marché ; ses conseils avisés réservent parfois d’excellentes surprises, comme en témoigne l’histoire vécue de ce « petit Lalique » …

De l’étagère au marteau des enchères

Lorsque j’arrive dans cet appartement situé à deux pas du Trocadéro, les cartons du départ sont déjà faits, reste à lister et estimer le mobilier, les tableaux et les objets que madame F. souhaite vendre aux enchères. Ce travail méthodique permet de faire le tour de chaque pièce de l’appartement pour regarder en détail ces objets, ces tableaux avec lesquels on a  toujours vécu, et dont on ignore parfois la valeur. L’inventaire se termine dans le salon; restent encore quelques bibelots en vrac sur une étagère du fond. Une question se pose alors au sujet  d’une petite statuette de Lalique :   » c’est un de mes cadeaux de communion, je pense m’en séparer,  l’offrir peut-être  » me dit sa propriétaire. Après avoir examiné de plus près la dite statuette, je conseille plutôt à madame F. de mettre l’objet en vente.

« Vitesse »

Cette petite figure en verre représentant une jeune femme les bras relevés, voluptueusement cambrée,  est en fait un bouchon de radiateur; c’est une pièce en verre moulé-pressé, très recherchée des amateurs et des collectionneurs pour ses beaux effets d’opalescence. Elle est répertoriée  parmi les 30 modèles différents de bouchons de radiateur du maître-verrier : il s’agit de « Vitesse » créé le 17 septembre 1929 par René Lalique (1860-1945). La vente aux enchères s’avéra être le bon choix : quelques semaines plus tard, « Vitesse » sera adjugée 21 000 euros, à la grande satisfaction de sa propriétaire ! Ravie d’avoir contacté L’Art et ses Services, cette dernière mis très vite à profit ce résultat pour aménager son nouvel appartement.

Bibliographie : Marcilhac Félix, René Lalique : 1860-1945, maître-verrier : analyse de l’oeuvre et catalogue raisonné, Paris, Les éditions de l’amateur, 1989, p. 503, n° 1160.

 

 

 

1 commentaire

  1. Nadine Lennox - 25 février 2014 10 h 13 min

    Fabulous!

    Répondre

Ajouter un commentaire