Redécouverte d’un tableau de Victor Mottez (1809 -1897)

Redécouverte d’un tableau de Victor Mottez (1809 -1897)

La dame en bleu

La dame en bleuRécemment réapparu sur le marché de l’art, ce portrait de Victor Mottez Portrait de Madame André Charvet, née Catherine Fevez dite « La dame en bleu » (107 x 93 cm) est certainement l’une de ses plus belles réalisations dans le genre.

Formé à Paris en 1828-1829 à l’École des beaux-arts où il étudia d’abord sous la direction de François-Edouard Picot, puis comme élève de Jean-Auguste Dominique Ingres, Mottez fit de nombreux voyages en Italie pour parfaire son métier. C’est à cette occasion qu’il se prit de passion pour l’art de la fresque qu’il pratiqua tout au long de sa carrière.

Excellent portraitiste, il peignit de nombreux portraits de nobles et de personnalités politiques. René Giard dans son ouvrage sur l’artiste [1], loue les qualités de notre portrait en ces termes : «  La correspondance ne parle pas d’un portrait que Mottez fit en 1838 – cette fois la date est certaine – à savoir le portrait de Mme André Charvet, née Catherine Fevez (la dame en bleu), qui appartient aujourd’hui à son petit-fils M. Gaston Catoire, ancien maire de Saint André. D’une beauté remarquable malgré ses 48 ans et d’une élégance très distinguée Mme Charvet porte une robe bleue dont les tonalités sont reproduites avec un art tout ingriste. Mottez qui avait la passion des dentelles les a prodiguées dans cette admirable toile. En haut à droite et à gauche, s’inspirant de son cher Poussin il a figuré des paysages lointains tout à fait séduisants. Jusqu’à preuve du contraire, j’estime que ce portrait est le portrait de femme le plus brillant qui soit sorti de la palette de Mottez. » (Page 38).

La famille Charvet, aux lointaines origines tyroliennes, s’est spécialisée dans la manufacture et le commerce des étoffes en laine, soie et coton au XVIIIe siècle à Vienne et en région lyonnaise. Nicolas Charvet-Bajard crée la Manufacture royale des draps Charvet Frères qui employait jusqu’à 1500 ouvriers en 1763.

[1] René Giard, Victor Mottez, René Giard à Lille 1935.